Un système d’information nationale pour le suivi du patrimoine et de l’exploitation en appui à la réforme du secteur de l’eau rural

Pour atteindre les objectifs d’accès à l’eau pour tous en 2030 (SDG 6) dans les pays en développement, il est particulièrement important d’accélérer la transformation de ce secteur en l’accompagnant à adopter des méthodes et outils modernes de gestion du service de l’eau. Alors qu’en quelques décennies le secteur de la téléphonie a transformé la vie de milliards de personnes en pénétrant dans les coins les plus reculés de ces pays, malgré des évolutions observées le secteur de l’eau continue de fonctionner comme des approches datées et n’arrive pas à faire face à des challenges élémentaires pour toute industrie comme (i) les pertes commerciales en eau, (ii) la maitrise insuffisante de l’infrastructure des réseaux et de, (iii) le manque de maintenance et de renouvellement de ces actifs, (iv) la faiblesse de la gestion de la relation client, (v) la qualité incertaine du service de l’eau aux usagers et finalement leurs conséquences sur (v) le manque d’attractivité de l’ensemble du secteur pour réaliser les investissements nécessaires.

Pour aider le secteur de l’eau à répondre à ces challenges Manobi Africa a développé UtilitY85, une plate-forme d’orchestration de la chaine de valeur l’eau reliant de manière optimale l’ensemble des fonctions et métiers de gestion du service de l’eau dans un écosystème organisé, transparent et performant.

En combinant (i) l’expertise du secteur de l’eau à (ii) l’exploitation de solutions digitales, d’intelligence artificielle, d’imagerie satellitaire, d’objets connectés, de lean data management, avec (iii) un dispositif de présence proximale aux opérateurs d’eau, aux abonnés, aux autorités délégantes et aux structures de régulation, UtilitY85 crée une structure vivante de données permettant aux acteurs du secteur d’anticiper et de maitriser les risques et de développer les synergies permettant d’accroitre l’efficacité opérationnelle, commerciale et financière des systèmes d’eau et du service de l’eau sur l’ensemble de la chaine.

Avec à cette approche de la chaine de valeur UtilitY85 sert l’ensemble du continuum production-distribution-commercialisation-régulation autant dans le secteur urbain et rural en assurant (i) la maitrise des actifs des réseaux, (ii) le contrôle des opérations, (iii) la sécurisation des transactions de la relève jusqu’au recouvrement, (iv) le développement d’une relation client optimisée et finalement (v) la régulation équilibrée du secteur en tout état de connaissance de ses performances réelles depuis le niveau granulaire du service au point d’eau individuel à l’ensemble des systèmes d’eau d’un pays.

UtilitY85 permet ainsi d’accélérer la création d’un secteur de l’eau attractif pour les investissements publics comme privés autant en zone urbaine qu’en zone rurale, et ainsi capable de mieux répondre aux attentes et objectifs de l’accès à l’eau pour tous.

Au Bénin l’exploitation d’UtilitY85 a permis à l’ANAEPMR d’instrumentaliser avec précision la transformation du secteur de l’eau en milieu rural engagée par le Gouvernement du Bénin pour garantir l’accès à un service de l’eau de qualité à l’ensemble de la population.

Plusieurs opérations pilotes d’exploitation de mWater, la version précédente d’Utility85, conduites les années précédentes avec le soutien de la Banque mondiale, pour optimiser le suivi de gestion des systèmes d’adduction d’eau potable (AEP) en milieu rural avaient déjà démontré à la fois (i) les limites du système d’affermage confié à des opérateurs locaux par les communes, mais (ii) aussi le potentiel de la digitalisation de la gestion de ces AEV pour apprécier en temps réel leurs performances et identifier les pistes d’amélioration. Les données rassemblées lors de ces pilotes ont permis d’alimenter la formulation de la vision du Bénin de développer des systèmes d’eau de plus grande taille et mieux adaptés à la couverture de l’accès à l’eau en milieu rural dont la gestion devrait être confiée à des opérateurs professionnels et suivis de manière transparente et performante pour garantir la meilleure qualité de service aux abonnés.

Cette vision a été transcrite dans l’expression de la réforme du secteur, portée par l’ANAEPMR et soutenue par la négociation réussie de plusieurs financements de partenaires de développement publics comme privés attirés par la perspective de participer à l’établissement d’une transformation innovante du secteur, dé-risquée du point de vue opérationnel et financier par les services de la plate-forme UtilitY85. Ainsi l’ANAEMPR a réussi à mobiliser plus de 440 millions de dollars en complément du budget de l’Etat pour implémenter cette stratégie et la conduire avec succès à la situation actuelle dans laquelle le Bénin sera le 1er pays en Afrique à moderniser tous ces systèmes d’eau et à professionnaliser leur gestion.

UtilitY85 accompagne ce processus dès son début avec la mise en œuvre d’un ensemble de services de suivi et de pilotage du secteur. Ainsi en quelques mois :

  • Tous les systèmes d’eau (649) ont été relevés et digitalisés dotant ainsi le pays d’une base de données complète et à jour détaillant tous les éléments du réseau depuis le point d’eau individuel jusqu’à la station de pompage
  • Leurs performances individuelles ont été benchmarkées et projetées, du rendement jusqu’au tarif de l’eau par AEV ;
  • L’ensemble du patrimoine des réseaux a été financièrement valorisé ;
  • Les budgets de renouvellement, de mise en conformité comme d’investissement des AEP ont été estimés;
  • Les études pour les travaux d’extension des systèmes existants comme de construction de nouveaux systèmes sont projetées ;
  • Les services de gestion digitalisée des AEV ont été actionnés pour assurer un suivi granulaire de leur activité;
  • Les services de gestion de la relation client, incluant :
    • Un centre d’appels centralisé intégré dans un cockpit de supervision des systèmes d’eau ont été déployés
    • Un service de consultation de la consommation et de paiement mobile des factures d’eau.
    • Un service de gestion des retours d’intervention des équipes techniques en charge de la maintenance du réseau

L’ensemble de ces données générées par ces services est organisé dans des tableaux de bord interactifs mis à disposition de chaque acteur qui peut ainsi suivre les performances de son propre dispositif. Par exemple:

  • L’ANAEPMR depuis son tableau interactif pilote le suivi du dossier d’appels d’offre de recrutement des futurs opérateurs régionaux chargés de gérer les AEV.
  • Ces mêmes opérateurs disposent de leur propre tableau bord dès la préparation de leur réponse à cet appel d’offre depuis lequel ils accèdent à l’ensemble des données du périmètre sur lequel ils postulent.
  • Les abonnés peuvent appeler directement le centre d’appels pour une prise en charge directe et personnalisée de leurs réclamations.
  • Les rapports d’activités et les états d’avancement dus aux partenaires financiers de l’ANAEPMR sont directement alimentés par la plate-forme.

Plusieurs solutions innovantes offertes par ce dispositif UtilitY85 sont en cours de développement par Manobi Africa, sa maison mère, comme l’exploitation de l’intelligence artificielle couplée à l’imagerie satellitaire pour l’identification du marché adressable des opérateurs (futurs abonnés), et la planification et l’optimisation de la gestion et du suivi des travaux afin de réduire les coûts d’investissement dans les réseaux et améliorer leur retour social ou leur retour économique.

Les perspectives pour le secteur de l’accès à l’eau potable au Bénin et pour les autres pays

Les perspectives pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable au Bénin sont aujourd’hui évidentes. En digitalisant le secteur avec la plate-forme UtilitY85 le Bénin mène à rythme accéléré mais totalement maitrisé sa transformation en un secteur professionnalisé et performant. En détendant les relations entre les acteurs de cette même chaine de valeur du secteur, des mécanismes innovants de gestion responsable des systèmes d’eau peuvent être explorés en limitant les frictions rencontrées dans les systèmes gérés de manière classique. L’un des premiers impacts observés est celui de l’attractivité générée auprès des opérateurs internationaux qui maintenant rassurés par la transparence et la qualité de la régulation du secteur postulent pour obtenir la gestion d’un de ses périmètres. Cet intérêt couplé à celui des investisseurs rassurés par la qualité des données générées par l’ensemble des acteurs du secteur permet d’envisager une accélération de l’atteinte des objectifs de développement pour les pays désireux de s’engager dans une démarche identique à celle du Bénin.

Un tel mouvement de comme celui engagé au Bénin avec UtilitY85 doit être encouragé afin de redéfinir le secteur de l’eau en Afrique et construire permettre un avenir documenté dans lequel les ressources en eau seront exploitées de manière responsable et viable pour répondre à la demande croissante des populations urbaines et rurales.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

BBC

Phone apps have become an unlikely tool in the effort to improve access to toilets and fresh water around the world.

Read More »

Join Our Mailing List